• CD DVD Noel
  • Reproductions
  • Cartes de souhaits et minireproductions
  • Les Carnets sauvages...10 ans déjà!
  • Livre
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

L'Art pour émouvoir, la Science pour comprendre et la Nature pour survivre!

Fondée en juin 2008 par la famille Benoit et plusieurs de ses collaborateurs, la Société Art et Science pour la Nature (SAS Nature) a pour mandat l'éducation du public en matière de protection de la faune et de conservation des habitats naturels. Comme son nom l’indique, cet organisme à but non lucratif utilise l’art et la science comme outils de sensibilisation, principalement à travers l'œuvre missionnaire de Monique, Gisèle et Raynald Benoit, figures bien connues des domaines de l'art animalier et du documentaire sur la vie sauvage. 

 

Voici quelques commentaires de visiteurs à la Galerie d'art Monique et Gisèle Benoit :

Un havre de paix! Tant de beauté et d'amour dans chaque tableau... 

Que de merveilles pour les yeux et l'âme! Nous reviendrons... 

Vibrante exposition... Émotion, splendeur, grandeur nature. À voir absolument! 

Merci pour cette magnifique exposition, cette communion avec la nature et cette grande sensibilisation envers les animaux! 

Chroniques Nature à la une

Sonnez, merveilles!

Sonnez, merveilles!

Odette Langevin

Les dernières notes d'une étude de Chopin, brillamment interprétée par le pianiste québécois Louis Lortie, viennent de s’envoler doucement qu'elles vibrent encore en moi. La musique classique me permet de vivre des instants merveilleux, exaltants et inspirants; elle me transporte vers la Nature, source de Vie! Cependant, quelle tristesse de constater que cette musique magnifique, qui a traversé les siècles, est désormais en péril! Heureusement, un homme s'est levé afin de nous faire prendre conscience de cette situation : Kent Nagano,...

Le sentier pédestre ou l’art de voir

Le sentier pédestre ou l’art de voir

Lucie Gagnon

Lunettes de soleil, bâtons de marche, collation et gourde d’eau, voilà le randonneur fin prêt à fouler le sentier. Avançant d’un pas rapide et énergique, il lorgne le faîte de la montagne qui embrase son imagination, espérant découvrir là-haut un décor spectaculaire. L’adepte des grands espaces augmente la cadence, mais attention! Son but très précis l’éloigne des trésors que la nature sait si bien dissimuler tout au long du trajet. Le marcheur ignore peut-être que le ravissement souhaité exige plus...

Boréalie en péril, mémoire sur la forêt boréale de Gisèle Benoit

Ce reportage vidéo présente le mémoire Boréalie en péril, écrit par Gisèle Benoit. La naturaliste y dresse le portrait inquiétant de certaines portions de la forêt boréale canadienne, notamment celle du Nord de l’Ontario où elle a dirigé, jusqu’en mai 2014, un centre d’étude du comportement de la faune. Le mémoire est disponible en versions française et anglaise (format PDF) et peut être téléchargé avec les liens ci-dessous.

Ni dieu ni diable

J’ai souvent dénoncé la peur excessive et injustifiée d’un grand nombre de gens à l’égard du loup. Dans ce contexte de méfiance et de haine solidement ancrées dans la mémoire collective de nos sociétés, l’existence d’une tendance contraire semble de prime abord invraisemblable. Or, il se trouve des personnes prêtes à déifier le loup sur la bonne foi d’un seul témoignage présumé authentique.

Un tel égarement émotif s’est produit en 1997 lorsque Misha Defonseca a publié une autobiographie où elle raconte avoir été secourue, nourrie et réchauffée par des loups alors qu’elle n’était qu’une enfant. Survivre avec les loups se voulait le récit autobiographique d’une orpheline juive perdue dans les forêts d’Europe, avec pour toile de fond la Seconde Guerre mondiale… Le livre est rapidement devenu un best-seller traduit dans une vingtaine de langues. Cela signifie que des millions de lecteurs ont été induits en erreur en apprenant qu’une meute de loups pouvait adopter un enfant et en prendre soin! L’histoire de Misha Defonseca a été adaptée au cinéma, la promotion du film reposant essentiellement sur l’aspect fait vécu. Tandis que Survivre avec les loups tenait l’affiche dans les salles d’Europe, des journalistes ont eu la brillante idée de fouiller le passé de l’auteure, ainsi la supercherie a enfin été mise au jour. Démasquée, madame Defonseca a admis en conférence de presse avoir inventé toute l’histoire, donnant ainsi raison au scepticisme initial des biologistes, des naturalistes et de tous ceux et celles qui ont eu le réel privilège de côtoyer le loup en milieu naturel.

Si les mensonges de cette auteure m’agacent depuis belle lurette, la crédulité du public profane m’interpelle; elle prouve son manque de connaissance envers la faune et le comportement animal, mais aussi combien il est facile de diaboliser ou de déifier une créature sauvage au détriment de la réalité. Seules l’éducation et la sensibilisation du public peuvent détruire les mythes anthropomorphiques et en prévenir la résurgence.

Quant au loup, il ne gagne rien à être dieu ou diable aux yeux des hommes. Les habitudes de vie et les comportements sociaux de Canis lupus sont si fascinants qu’il me paraît superflu d’en rajouter!

 

Gisèle Benoit

 

Tableau :
 
Loups au chantier des castors
Huile sur toile © Gisèle Benoit 

La photo du mois – Décembre 2017

Tohi à flancs roux © Florent Langevin – SAS Nature
« C'est toujours l'heure de l'espérance; pour nous y ramener, il ne faut souvent que l'aile d'un oiseau qui passe. »
 
Anne Barratin, écrivaine française (1845-1915)
 

Suivez-nous sur   et 

 

Procurez-vous le beau livre d'art

FRISSON SACRÉ
DU MONDE SAUVAGE
!

 

 
Visitez notre boutique pour en savoir plus.

Urgences Nature

 

Sauvons tous les milieux humides du Technoparc de Montréal

 

En savoir plus

L'auberge La Seigneurie des Monts
21, 1re Avenue Est
Sainte-Anne-des-Monts
www.bonjourgaspesie.com

Fidèle partenaire
de la SAS Nature

Vous contribuez directement à l'œuvre et à la mission de la famille Benoit en magasinant sur notre boutique.